Nos conseils

La visite vaccinale


La vaccination a pour but de protéger un animal contre une maladie le plus souvent d'origine virale ou bactérienne. C'est le meilleur moyen de lutte contre les maladies infectieuses, dans l'espoir de parvenir à les éradiquer complètement. De plus, la visite vaccinale est l'occasion pour votre animal d'avoir un examen clinique complet afin de déceler au mieux la moindre anomalie et de vérifier que votre animal est en parfaite santé.

 

1-Comment cela fonctionne t-il?La vaccination stimule les défenses immunitaires de l'organisme, notamment en induisant la fabrication d'anticorps.

2-A quelle fréquence faut-il vacciner?
La première année, on parle de primo vaccination. Elle est constituée de 2 injections espacées de 3 à 5 semaines. En général, la vaccination débute à l'âge de 8 semaines. Ensuite, il est impératif de procéder tous les ans à des rappels réguliers de vaccination. N'oubliez pas à chaque visite d'apporter le carnet de santé de votre chien ou de votre chat.

3-Contre quelles maladies?
Chez le chien : La maladie de Carré Maladie très contagieuse due à un virus, elle sévit toujours en France et concerne les animaux de tous âges. Elle peut entraîner des symptômes variables tels que des troubles digestifs (vomissements, diarrhée), respiratoires, nerveux, oculaires ou encore dermatologiques. Son évolution est bien souvent mortelle.

CHEZ LE CHIEN

La maladie de Carré 
Maladie très contagieuse due à un virus, elle sévit toujours en France et concerne les animaux de tous âges. Elle peut entraîner des symptômes variables tels que des troubles digestifs (vomissements, diarrhée), respiratoires, nerveux, oculaires ou encore dermatologiques. Son évolution est bien souvent mortelle. 

L'hépatite de Rubarth 
Cette maladie contagieuse est due à un virus entraînant de la fièvre et une atteinte grave du foie se traduisant par des troubles digestifs. La parvovirose Très contagieuse, due à un virus (le parvovirus), elle se traduit par une gastro-entérite hémorragique sévère conduisant souvent à la mort de l'animal. Le virus est extrêmement résistant dans le milieu extérieur. La contamination peut se faire simplement quand un animal non protégé renifle les déjections d'un animal contaminé. La vaccination des chiots contre cette maladie peut débuter dès l'âge de 5 semaines. Votre vétérinaire vous conseillera sur le protocole à suivre sur votre animal.La leptospirose Elle est due à des bactéries, appelées leptospires. Ces bactéries sont véhiculées par l'urine des rongeurs et peuvent contaminer de nombreuses espèces animales ainsi que l'Homme.

La leptospirose se traduit par une gastro-entérite hémorragique. Les animaux peuvent se contaminer dans des zones d'eau stagnante comme les lacs, marécages, rivières...La rageLa rage est une maladie contagieuse, transmissible à l'Homme. Elle se traduit par des troubles nerveux conduisant obligatoirement à la mort. Elle fait l'objet d'une surveillance sanitaire stricte qui impose la vaccination pour tous les chiens et chats vivant en zone déclarée infectée. Elle est aussi obligatoire pour les chats et chiens introduits dans un camping ou un centre de vacances, en cas d'importation ou de voyage à l’étranger (se renseigner auprès de l'ambassade du pays d'exportation).La vaccination contre la rage s’accompagne de la délivrance d’un passeport qui permet de certifier que l’animal est bien vacciné. Elle s’effectue à partir de l’âge de 3 mois, une fois que l’animal est identifié par puce électronique ou tatouage.

CHEZ LE CHAT

Le typhus (ou pan leucopénie) :
maladie contagieuse due à un virus se traduisant par une gastro-entérite sévère (vomissements et diarrhée) fréquemment mortelle. La maladie se transmet très facilement, le virus responsable étant très résistant dans le milieu extérieur. Elle est devenue peu fréquente en France actuellement, notamment grâce à la vaccination.

Le coryza :
C'est une maladie respiratoire très contagieuse se traduisant par un rhume et une conjonctivite entraînant des éternuements, des larmoiements et une toux.
Le coryza peut entraîner des séquelles et dans les cas extrêmes évoluer vers la mort de l'animal. Cette maladie est très fréquente et peut atteindre des chats de tout âge et de toute race. Cette maladie est due à des virus et à des bactéries, dont le calicivirus et l'herpes virus. Même si le chat guérit des symptômes, il peut rester porteur des virus et continuer à contaminer d'autres chats. Il existe des formes chroniques avec persistance de symptômes légers.
La maladie peut atteindre les chats vaccinés mais dans ce cas ils présentent des symptômes très modérés.

La chlamydiose
Maladie bactérienne, contagieuse parfois mortelle se traduisant par une conjonctivite s'accompagnant parfois d'une rhinite et occasionnellement d'une pneumonie. Elle semble pouvoir exceptionnellement se transmettre à l'homme sous forme d'une conjonctivite bénigne

La leucose
Elle est due au virus leucémogène félin (FelV en abréviation anglo-saxonne) et se traduit par l'apparition de tumeurs et par une immunodépression qui va s'installer peu à peu. Il n’existe pas de traitement spécifique contre ce virus mais les chats peuvent être porteurs pendant une longue période (plusieurs années) avant de présenter des symptômes. Ensuite, la maladie évolue lentement jusqu’au décès de l’animal. La contamination des chats peut se faire par la salive, par la litière, par contact nez à nez, lors de la gestation ou par le lait de la mère lors de l'allaitement des chatons.
Appelée à tort "Sida du chat", c'est la maladie la plus fréquente de cette espèce. Cette maladie affecte exclusivement le chat, elle n'est pas transmissible à l'homme. Il existe des tests sanguins très simples à réaliser afin de vérifier si le chat est infecté par le virus. La vaccination contre la leucose féline est possible dès l'âge de 9 semaines.

Le "Sida du chat" est dû à un autre virus, le FIV (Virus de l'Immunodéficience Féline), proche du FelV. Le FIV n'est pas transmissible à l'homme. De la même façon que pour l'homme, il n'existe pas de vaccin actuellement pour prévenir cette maladie. La transmission de ce virus se fait essentiellement par morsure, à l'occasion de bagarres. Comme pour le FelV, il existe des tests sanguins simples permettant de dépister une infection par le FIV.

La protection contre les parasites

LES PARASITES INTERNES (LES VERS)

De nombreux chiots et chatons sont porteurs de vers intestinaux qui peuvent les avoir contaminés dans le ventre de leur mère, lors de la tétée ou bien via leur environnement.Une vermifugation régulière est indispensable à la bonne santé et au bon développement de votre compagnon. L'élimination régulière de ces parasites permettra en outre de protéger son entourage, puisque certains vers sont transmissibles à l'enfant et à l'homme avec des conséquences qui peuvent être grave pour leur santé.A la clinique, nous vous conseillons sur le rythme de vermifugation nécessaire pour votre animal, selon son âge, son stade physiologique et son mode de vie. Demandez-nous conseil. A titre indicatif, la vermifugation du chiot et du chaton se fait tous les mois de 2 mois à 6 mois. La vermifugation des animaux adultes est conseillée de 2 à 4 fois par an.

 

LES PARASITES EXTERNES (PUCES ET TIQUES)
La puce est un petit insecte sauteur qui se nourrit du sang des chiens et des chats. La puce adulte vit dans le pelage mais les formes immatures (œufs, larves de puces) sont disséminées dans l'environnement. Sachant qu'une puce est capable de pondre près de 50 œufs par jour, qui par la suite évoluent en larves puis en puces adultes, vous comprenez qu'elles représentent un véritable fléau pour votre chien et pour vous car elles peuvent se multiplier très rapidement. D'autre part, chez certains chiens adultes, en plus de la simple irritation entraînée par la piqûre de la puce, celle-ci peut être à l'origine de véritables réactions allergiques cutanées.La meilleure stratégie à adopter pour lutter efficacement contre les puces est la prévention. Il existe maintenant des produits antiparasitaires qui ont une efficacité à la fois sur les puces adultes et sur les formes immatures (larves et œufs) permettant en un seul produit le traitement de votre animal et de son environnement. Certains produits, en plus de leur action sur les parasites externes, permettent également de vermifuger votre animal. Demandez nous conseil.

La stérilisation

La stérilisation chez le chat et la chatte a de nombreux avantages :
· Eviter les chaleurs chez la chatte et les gestations non désirées
· Eviter le marquage urinaire chez le chat· Limiter les bagarres et les fugues
· Limiter le risque de tumeurs mammaires et supprimer le risque d’infection de l’utérus chez la chatte
· Empêcher la transmission de maladies sexuellement transmissibles (F.I.V.)

 

Chez le chat:

la stérilisation ou castration consiste à retirer chirurgicalement les testicules. Cette intervention est généralement pratiquée à partir de l'âge de 6 mois.Chez la chatte: la stérilisation ou ovariectomie consiste à retirer chirurgicalement les ovaires. Il est possible de pratiquer cette intervention dès 6 mois, avant la puberté. En cas de gestation non désirée, il est possible de pratiquer une ovario-hystérectomie qui consiste à retirer les ovaires et l’utérus en même temps. 

Chez la chienne, la stérilisation dès 6 mois permet de prévenir les risques d'infection de l'utérus et de tumeurs mammaires, ainsi que les grossesses nerveuses et les gestations non désirées. Plus cette intervention est réalisée tôt dans la vie de la chienne (avant même les premières chaleurs), plus l'effet préventif sur les tumeurs mammaires est important. Si une chienne est amenée à avoir une ou plusieurs portées, il est conseillé de stériliser la chienne ensuite quand même.Chez le chien, la castration à partir de 6 mois peut permettre de limiter certains comportements indésirables (marquage urinaire, fugues pour aller rejoindre les chiennes en chaleur...).

Dans tous les cas, la stérilisation peut modifier les besoins alimentaires de votre animal. Après la stérilisation de votre animal, nous vous conseillerons un aliment spécifique.

L'identification

En France, depuis le décret du 28 août 1991 suivi de l'article 276-2 du Code Rural, l'identification des chiens et des chats est obligatoire :
- Pour tous les chiens de plus de 4 mois nés après le 6 janvier 1999
- Avant tout transfert de propriété de chiens ou de chats.

Par ailleurs, l'identification permet de retrouver le propriétaire si l'animal se perd ou fugue. D'autre part, la vaccination antirabique n'est légalement valable que si l'animal est identifié.Méthodes d'identification
L'identification peut se faire par tatouage (arrêté du 30 juin 1992 modifié par l'arrêté du 2 juillet 2001) ou par radiofréquence (puce électronique implantée sous la peau) (arrêté du 2 juillet 2001).
La puce électronique est un petit cylindre d'une dizaine de millimètres en matériau biocompatible qui va remplacer progressivement le tatouage à l'encre des animaux de compagnie. Placée sous la peau du cou par une injection indolore réalisée par un vétérinaire, sans anesthésie, la puce électronique permet grâce à un code à 15 chiffres d'identifier les animaux de compagnie « ad vitam aeternam ». La lecture du numéro de la puce électronique se fait ensuite à l'aide d'un lecteur que l'on passe au niveau de l'encolure et qui va "lire" la puce.

Nombreux sont encore les chiens et les chats à l'intérieur du territoire français qui échappent à la règle, mais cette identification s'avère essentielle dès lors que l'animal quitte le territoire aussi bien vers l'étranger que vers un département ou un territoire d'outre-mer. Concernant les mouvements à l'intérieur de l'Union européenne, depuis le 3 juillet 2011, seule l'identification électronique est valable.

Concernant les mouvements avec le Royaume-Uni, l'Irlande, la Suède et Malte, l'identification doit être électronique. Seule la Suède admet encore le tatouage. Concernant les mouvements avec un pays autre que membre de l'UE, les exigences varient : la plupart des pays acceptent les deux techniques alors que certains pays exigent l'identification électronique

.Quelque soit le système d'identification des animaux, il doit être accompagné de l'indication des données permettant de connaître le nom et l'adresse du propriétaire de l'animal. Dans tous les cas, n'oubliez pas de signaler tout changement personnel au gestionnaire du fichier d'identification : changement de propriétaire, d'adresse ou de numéro de téléphone. Ces modifications sont gratuites et indispensables pour vous retrouver en cas de fugue ou perte de votre animal.

Le bilan senior

 

Pourquoi ?
Le bilan senior permet de détecter des maladies déjà présentes mais qui ne sont pas encore visibles, comme une atteinte rénale ou une atteinte hépatique. Une détection plus précoce permet de prolonger la bonne santé et la durée de vie de votre animal en le traitant plus tôt.Il permet également de vérifier l’état de santé de votre animal avant de mettre en place certains traitements (comme celui contre l’arthrose, l’hyperthyroïdie, le syndrome de Cushing) ou avant toute anesthésie. Cela permet d’obtenir plus de sécurité.
Enfin, il permet de constituer des valeurs de référence. Si un jour votre animal est malade, cela permet une meilleure interprétation des résultats grâce à une comparaison des valeurs et donc une information plus précise.

Comment ?
Il est réalisé au moyen d’une prise de sang suivie d’une analyse réalisée à la clinique. Les résultats sont connus en une dizaine de minutes. On va vérifier différents paramètres, notamment ceux du rein, du foie, du pancréas, les protéines, le sucre…

Quand ?
A partir de 7 ans, on conseille de réaliser un bilan sanguin annuel lors de la consultation vaccinale par exemple, voire plus souvent lors de certains traitements ou lors d’anesthésie.

CONTACT

Clinique vétérinaire des Forges

Route de Bourges
18100 Vierzon

tel : 02 48 75 52 52
mail : 
isabel.bourgois@orange.fr

HORAIRES

Lundi - Vendredi
08h30 - 12h00
14h00 - 19h00

Jeudi
10h00 - 12h00
14h00 - 19h00

Samedi
09h00 - 12h00
14h00 - 17h00

SUIVEZ-NOUS

© Clinique véterinaire des Forges - Tous droits réservés